vélo, cyclisme, nîmes, Gard,
 
AccueilConnexionMembresRechercherFAQS'enregistrerGalerieGroupesAccueil & Rubriques

Partagez | 
 

 Cultivons nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yveslozé



Nombre de messages : 1043
Age : 67
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Cultivons nous    Dim 16 Avr - 15:04

Moi, monsieur, tel que vous me voyez, j'exerce une des spécialités culturelles les plus sérieuses qui soient . Moi, monsieur, je suis specialiste en culs. Ne vous moquez pas ,ne croyez pas qu'il soit donné à quiconque de disserter avec un certain sens de la vérité, c'est à dire un certain sens de l'éternité , de cette forme arrondie et plurivalente qui ne définit pas moins la personnalité que par exemple le visage, le mouvement des mains ou les plus subtiles intonations langagieres.
Moi, monsieur, j'en suis venu à devenir un spécialiste des culs par propension et par observation directe . Autrement dit en raison de l'attrait et l'affection qu'exerce sur moi cette sorte de bestioles . Mais il m'a fallu , en plus de cela, de grands talents d'observation et d'étude ,de patience, ainsi bien entendu qu'une intuition peu ordinaire quant à l'analyse des resutats et à l'évaluation des volumes .
Une définition adequate du cul, monsieur, du cul d'autrui, entendez moi bien, exige déjà tout cela quand il se trouve immobile, ainsi dans une académie de dessin ; mais un cul en mouvement requiert en outre chez l'observateur des connaissances relatives à l'équilibre des masses, à quoi doit encore s'ajouter une conscience très exacte des lois de la gravité et, surtout, des mouvements pendulaires.
Un cul en mouvement, c'est à dire itinerant, quand il est doté d'un convenable balancement, constitue un des phénomènes les plus dignes d'observation qu'il existe dans la nature .
Vous aurez deviné, monsieur ,que je fais uniquement référence au cul feminin,bien sur, car celui des hommes se dissimule dans des géométries qui n'ont rien d'imaginatif ni de stimulant, ce qui evidemment les prive de tout intérêt public. Je ne suis pas stupide, cependant , au point de ne pas me rendre compte que le cul masculin commence lui aussi à intervenir dans l'esthétique, la politique et la banque, et que dans le domaine commercial il presente- ou va bientot presenter - une formidable efficacité .

Cet extrait de " Histoire de Dieu à un coin de rue" ,de F. Gonzalez Ledesma , m'est revenu à l'esprit quand, hier samedi , au retour de notre amicale sortie sur la route de Gajan , j'ahannais et secouais ma vieille carcasse dans les roues de mes 3 tortionnaires . J'avais grande vision sur le dehanchement suggestif de Mimi A. , la puissance bulldozeresque du fessier breton , et la fine pédalée de Ghislain .

Dont acte .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
iffick
Admin
avatar

Nombre de messages : 3848
Age : 57
Localisation : Roadyland
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Cultivons nous    Dim 16 Avr - 20:29

Oh le tordu ! Nous on trime comme des bagnards, tout le sang dans les cuisses et plus rien pour les neurones et mossieur reluque la physionomie de nos postérieurs. Comment tu veux qu'on redresse la France avec ça ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lafontainedenimes.bestoforum.net
 
Cultivons nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» notre blog a nous bmistes et lovelygirl
» Pêche de nuit, nous avons eu chaud.
» le premier rasemblement que nous avons organisé
» NOUS AVONS PERDU NOTRE CHIEN
» un de chez nous sur le magazine "les routiers"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la fontaine de nimes :: La fontaine :: -
Sauter vers: