vélo, cyclisme, nîmes, Gard,
 
AccueilConnexionMembresRechercherFAQS'enregistrerGalerieGroupesAccueil & Rubriques

Partagez | 
 

 Philippe Delerm

Aller en bas 
AuteurMessage
yveslozé



Nombre de messages : 1044
Age : 67
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Philippe Delerm   Ven 7 Avr - 15:19

Je ne resiste pas , même si c'est , pour mon doigt ,long et fastidieux, au plaisir de vous recopier un petit texte de P. Delerm , que je re découvre .

Ça s'appelle : La bicyclette et le velo .


C'est le contraire du vélo ,la bicyclette .Une silhouette profilée mauve dévale à 70 à l'heure: c'est du velo . Deux lyceennes côte à côte traversent un pont à Bruges: c'est de la bicyclette. L'écart peut se reduire.Michel Audiard en knickers et chaussettes hautes s'arrête pour boire un blanc sec au comptoir d'un bistro : c'est du velo . Un adolescent en jeans descend de sa monture un bouquin à la main, et prend une menthe à l'eau à la terrasse: c'est de la bicyclette . On est d'un camp ou bien de l'autre . Il y a une frontière. Les lourds routiers ont beau jouer du guidon recourbé : c'est de la bicyclette. Les demi-courses ont beau fourbir leurs garde-boue: c'est du velo . Il vaut mieux ne pas feindre et assumer sa race . On porte au fond de soi la perfection noire d'une bicyclette hollandaise, une écharpe flottant sur l'épaule. Ou bien on rêve d'un velo de course si léger: le bruissement de la chaine glisserait comme un vol d'abeilles .A bicyclette on est un piéton en puissance, flâneur de venelles, degustateur du journal sur un banc . A velo, on ne s'arrete pas : moulé jusqu'aux genoux dans une combinaison neospatiale, et on ne marche pas .
C'est la lenteur et la vitesse? Peut etre. Il y a pourtant des moulineurs à bicyclette tres efficaces, et des petits pépés à velo bien tranquilles . Alors, lourdeur contre légèreté ? Davantage. Rêve d'envol d'un coté, de l'autre familiarité appuyée avec le sol. Et puis.... Opposition de tout. Les couleurs . Au velo l'orange metallisé, le vert pomme granny, et pour la bicyclette le marron terne, le blanc cassé, le rouge mat. Matières et formes aussi. A qui l'ampleur, la laine, le velours, les jupes ecossaises ? À l'autre l'ajusté dans tous les synthetiques.
On nait bicyclette ou velo, c'est presque politique. Mais les velos doivent renoncer à cette part d'eux mêmes pour aimer - car on n'est amoureux qu'à bicyclette .

C'est pas mimi ce texte ?
Sauf la derniere phrase ...il le sait bien , pourtant qu'être amoureux, ça passe , alors que le rêve , lui, il reste .

Ps : ceci dit Spiderman cherche toujours des essaims d'abeilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Philippe Delerm
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Transamerica (25 000 km en 131 jours) de Jean-Philippe Patthey
» PRESENTATION de PHILIPPE REIGUE
» JEAN PHILIPPE CHATELARD
» [Behind Basketball] Interview Philippe Amagou
» Philippe Katherine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la fontaine de nimes :: La fontaine :: -
Sauter vers: